Goddard conseil

Goddard conseil
  • Startups : Quels risques prend un entrepreneur qui se lance ?

    Qui dit création d’entreprise induit automatiquement la peur de prendre des risques importants, de ne plus avoir de protection sociale, de ne pas savoir choisir quelle forme juridique est la plus adaptée, etc. Le choix du statut dépend surtout de l’importance de l’activité et des moyens mis en oeuvre. Frédéric Turbat, expert-comptable, commissaire aux (...) en savoir +

    16 avril 2015

  • Quels sont les freins à la création d’une entreprise ?

    Qu’importe son âge ou son milieu social, l’envie de créer son entreprise n’a jamais été aussi forte ces dernières années. Cependant, les freins liés à la création d’une société sont nombreux et peuvent être perçus comme étant rédibitoires, mais bien compris et identifiés, ces mêmes freins pourront permettre à tout entrepreneur de s’en sortir grandit. Que l’on (...) en savoir +

    16 avril 2015

  • Entreprises en création : l’avance remboursable

    L’avance remboursable est destinée à boucler le plan de financement d’une entreprise en création ou en reprise/transmission. Des aides portées par les Régions. Enjeux et contexte Les avances remboursables sont mises en place à l’échelle des Régions et des organismes consulaires. Leur objectif est de donner le coup de pouce nécessaire au développement du (...) en savoir +

    16 avril 2015

  • Le statut JEI : pour quelles entreprises ? Pour quels avantages ?

    Créé par la loi de finances pour 2004, le statut de jeune entreprise innovante (JEI) permet aux entreprises de moins de 8 ans de bénéficier d’allègements sociaux et fiscaux lors de leurs premières années d’exercice, mais surtout d’une exonération d’impôt sur les sociétés. Cependant, plusieurs critères sont à remplir, et un formulaire devra être examiné par (...) en savoir +

    16 avril 2015

  • Voici 5 bonnes raisons de réaliser un prévisionnel financier

    « Vous avez fait un prévisionnel ? » Combien d’entrepreneurs entendent fréquemment cette phrase lorsqu’ils sont à la recherche de financements et vont voir leur banquier pour obtenir un prêt ! Le prévisionnel financier lui permettra effectivement de déceler le potentiel de votre « killer app » et de justifier à sa hiérarchie, chiffres à l’appui, que vous (...) en savoir +

    16 avril 2015

  • Faut-il forcément avoir l’idée du siècle pour créer son entreprise ?

    Comment passer de l’envie de créer son entreprise à l’idée pour se lancer ? L’alchimie des meilleurs projets n’est certes pas une science exacte. Mais mieux vaut procéder avec méthode. Quelle est mon offre ? Concerne-t-elle beaucoup de monde ? Est-ce facilement explicable ? Voilà des questions à se poser impérativement avant de tester ses réponses (...) en savoir +

    16 avril 2015

  • N’entreprenez pas si...

    7 signes qui montrent que vous n’êtes pas fait pour entreprendre en savoir +

    15 mars 2015

  • Startup : les structures d’aide à la création !

    Pépinière d’entreprises, hôtel d’entreprises, incubateur, accélérateur, couveuse, coworking, startups, jeune entreprise innovante, crowdfunding, business angels, et j’en passe  ! Pas facile de faire le tri entre tous ces termes  ! La maîtrise de ce vocabulaire est cependant importante pour bien comprendre le fonctionnement de «  l’éco-système startup  » (...) en savoir +

    15 mars 2015

  • Entrepreneuriat : 15 erreurs à éviter lorsqu’on est au début de l’aventure startup

    On ne naît pas entrepreneur, on le devient. Tel pourrait être l’adage de l’univers des startups, qui rappelle que l’entrepreneuriat est un apprentissage du quotidien, qui comporte également ses erreurs. Certaines sont inévitables, ce qui permet d’évoluer et de modifier sa stratégie de départ… Cependant, d’autres peuvent être facilement évitées et c’est (...) en savoir +

    3 février 2015

  • Création d’entreprise : le choix du statut le plus intéressant financièrement

    Le réflexe de beaucoup d’entrepreneurs consiste, à juste titre, à choisir un statut juridique dans une logique d’optimisation financière. Toutefois, la réflexion menée à ce sujet n’est souvent pas la bonne. L’auto-entreprise, option la moins coûteuse ? Non, c’est rarement le cas. Il est vrai que l’auto-entreprise est une structure très économique au (...) en savoir +

    10 janvier 2015

0 | 10

N’entreprenez pas si...

Le baromètre de l’envie d’entreprendre qui a été publié par le Figaro montre que l’envie d’entreprendre touche toutes les personnes de tout âge (49% des étudiants), de tous les milieux sociaux (51% des cadres et 22% des retraités). On parle souvent des qualités qu’il faut avoir pour entreprendre, de ce qui fait la substantifique moelle de l’entrepreneur. Mais, on en arrive souvent à la même conclusion : Les entrepreneurs ont des qualités très différentes voire contraires ! En revanche, il est des qualités ou des signes typiques qui à coup sûr montrent que vous n’êtes peut-être pas fait pour entreprendre. En voici 7 !

Signe 1 : Votre salaire est indispensable
Si vous devez créer votre start up, alors adieu le salaire au commencement. La plupart du temps, vous devrez renoncer à toute forme de revenu pendant 6 à 18 mois. A moins d’avoir réalisé une levée de fonds (rare au début, et certainement pas pour payer uniquement votre salaire), vous devrez faire ce sacrifice. Si vous avez besoin d’un revenu récurrent, alors l’entrepreneuriat n’est pas pour vous. Nuançons notre propos : Vous pouvez toujours effectuer des missions rémunérées à côté (donner des cours, consulting, travail à temps partiel). Mais idéalement, l’entrepreneuriat se vit à 100% pour pouvoir avancer rapidement.

Une solution ? Négocier une rupture conventionnelle avec son employeur et bénéficier des assedics pendant un certain temps.

Signe 2 : Vous n’aimez pas prendre des décisions
Etre salarié veut dire être lié par votre employeur par un contrat avec une relation de subordination. Dans ce contrat, vous vous engagez à vous soumettre à ses exigences. En d’autres termes, c’est à lui de prendre des décisions et c’est à vous de les exécuter.

Face aux décisions, vous hésitez ? Vous tergiversez ? Vous préférez avoir l’ensemble de l’information pour pouvoir faire votre choix ? Alors mieux vaut peut être rester salarié. L’entrepreneur peut douter mais doit prendre des décisions dans l’inconnu, sans maîtriser 100% de l’information. Comme le dit le philosophe Alain, « il n’y a pas de bonnes décisions, c’est à vous de les rendre bonnes« . L’entrepreneur se trompe et corrige. Mais il agit !

Signe 3 : Vous avez de gros emprunts personnels à rembourser
Quand vous vous lancez dans l’entrepreneuriat, la banque sera votre premier partenaire. C’est pourquoi, vouloir entreprendre alors que vous avez des emprunts à rembourser et que votre salaire est indispensable est compliqué.. on en revient au premier signe. Peut-être n’avez vous pas besoin de ce salaire… mais votre banque oui ! Dans ce cas, faites une analyse précise de votre situation personnelle avant de vous lancer. Il n’est pas impossible d’entreprendre en ayant un emprunt immobilier, mais calculez correctement vos flux de trésorerie personnels !

Signe 4 : Vous n’aimez pas aller à la rencontre des clients, mais vous adorez peaufiner votre business plan
Vous avez peut être d’excellentes capacités pour rédiger facilement des business plans. Vous avez un tel esprit d’analyse et de synthèse que rédiger un business plan est presque un jeu. Mais l’entrepreneuriat.. ce n’est pas que rédiger un business plan.

Savoir seulement rédiger des business plan ne fait pas de vous un entrepreneur. Rédiger un business plan s’apprend à la faculté ou dans des grandes écoles de commerce ou sur le tas. Mais le plus important reste votre capacité d’exécution et votre capacité à vendre. Aimer aller à la rencontre des clients est donc prioritaire.

Si vous n’aimez pas aller à la rencontre des clients, vous devez accepter ce fait que la voie de l’entrepreneur n’est pas la vôtre. L’entrepreneur a constamment besoin d’avoir un retour client. C’est ce qui lui permet de s’améliorer tout en répondant aux attentes de ses clients.

Signe 5 : Vous cherchez l’idée du siècle pour vous lancer
Vous êtes à la recherche de l’ idée du siècle ? Celle qui changera à jamais notre façon de vivre. Ou peut-être vous demandez-vous si votre idée est assez originale pour marcher ? Finalement, vous décidez de retarder votre lancement afin de pouvoir mûrir votre idée ou en trouver une meilleure.

Si vous êtes de ceux-là, vous pouvez être certain que vous n’êtes pas prêt d’entreprendre et qu’il y a de fortes probabilités que cela n’arrivera jamais.

Tout comme le Saint Graal, l’idée du siècle n’a jamais été trouvée. Toutes les idées qui ont au final changé notre façon de vivre ont été perfectionnées des années après leurs lancements et on connu plusieurs « pivots » ces changements stratégiques nécessaires au fur et à mesure des feedbacks des clients.

Alors, si vous attendez de trouver l’idée parfaite c’est que vous n’êtes pas prêt à devenir entrepreneur. L’entrepreneur est celui qui sait tester son idée et qui sait aussi améliorer ou changer son idée en cours d’aventure s’il se rend compte que sa première idée ne marche pas. L’entrepreneur est dans l’action !

Signe 6 : Vous avez peur de parler de votre idée
Vous avez une idée voire un projet concret de création d’entreprise. Mais vous êtes de ceux qui pensent que le secret est le meilleur allié de celui qui veut entreprendre. Pour cela, vous voulez agir seul et dans l’ombre, car vous avez peur de vous faire voler votre idée par ceux à qui vous en parleriez.

En agissant ainsi, vous vous condamnez à l’avance et vous réduisez davantage vos chances de devenir un jour entrepreneur. Osez parler de votre projet à votre entourage et à des inconnus vous permettra d’avoir des retours concrets et d’améliorer votre idée.

Devenir entrepreneur demande d’aller présenter votre projet à des prospects, des fournisseurs, des futurs associés, des investisseurs ou à votre banquier. Alors si vous avez peur que ces personnes là vous volent votre idée, vous pouvez dire adieu à votre envie d’entrepreneuriat. Gardez en tête qu’une idée ne vaut pas grande chose, c’est l’exécution qui compte !

Signe 7 : Vous préférez le film « La vie est un long fleuve tranquille » à « Une journée en enfer »
Vous n’aimez pas être surpris, avoir une journée changeante composée d’excellentes nouvelles puis de nouvelles catastrophiques ? Alors passez votre chemin. La vie d’un entrepreneur est loin d’être un fleuve tranquille. Elle est faite de hauts et de bas, de succès et de nombreuses défaits. Comme le disait Churchill « Success is going from failure to failure with dignity« . une journée d’entrepreneur vous fera vivre le grand huit émotionnel. Si vous préférez la stabilité alors mieux vaut ne pas renoncer au salariat.

Par Gaétan Baudry

http://www.webmarketing-com.com/2015/03/04/35424-7-signes-qui-montrent-que-vous-netes-pas-fait-pour-entreprendre

VOUS AVEZ DES PROJETS, RÉALISEZ-LES !

MON OBJECTIF : ÊTRE L’ALLIÉ DE VOTRE PERFORMANCE.

05 61 74 04 68

CONTACT@GODDARDCONSEIL.FR

DU LUNDI AU VENDREDI DE 09H00
À 12H00 ET DE 14H00 À 18H00

twitter

37 route de bessières
31240 l’union