Goddard conseil

Goddard conseil
  • L’agilité : un enjeu clé pour l’ère des services

    Sans tapage, mais résolument, notre économie et nos entreprises sont entrées, sur fond de révolution numérique, dans l’ère des services. En termes d’offre, de fonctionnement, de création de marchés et d’emplois, les conséquences de cette révolution silencieuse sont gigantesques mais souvent sous estimées. Quelles que soient leur notoriété et l’excellence (...) en savoir +

    6 novembre 2015

  • L’invasion des barbares Uber, Airbnb, BlaBlaCar...

    Ils s’appellent Uber, Airbnb, KissKissBankBank ou BlaBlaCar et forment l’avant-garde d’une horde de start-up qui bouscule la "vieille" économie. Secteurs visés, effet sur les prix, impact sur l’emploi... L’Expansion a enquêté sur l’ubérisation qui vient. Les fashionstas en rêvaient... Deux jeunes diplômés d’HEC l’ont réalisé. Imaginez un peu. Entre deux (...) en savoir +

    6 novembre 2015

  • Nos 10 conseils pour développer son entreprise

    1/ Décider Aujourd’hui, le chef d’entreprise doit prendre des décisions et des risques mesurés. Mieux vaut une mauvaise décision corrigée rapidement qu’une bonne prise trop tard. Il est donc temps d’agir. 2/ Poursuivre 3 objectifs majeurs Atteindre : la rentabilité d’abord ; l’autonomie ensuite, permettant à l’entreprise de fonctionner sans que son (...) en savoir +

    7 mai 2015

  • Startups : Quels risques prend un entrepreneur qui se lance ?

    Qui dit création d’entreprise induit automatiquement la peur de prendre des risques importants, de ne plus avoir de protection sociale, de ne pas savoir choisir quelle forme juridique est la plus adaptée, etc. Le choix du statut dépend surtout de l’importance de l’activité et des moyens mis en oeuvre. Frédéric Turbat, expert-comptable, commissaire aux (...) en savoir +

    16 avril 2015

  • Quels sont les freins à la création d’une entreprise ?

    Qu’importe son âge ou son milieu social, l’envie de créer son entreprise n’a jamais été aussi forte ces dernières années. Cependant, les freins liés à la création d’une société sont nombreux et peuvent être perçus comme étant rédibitoires, mais bien compris et identifiés, ces mêmes freins pourront permettre à tout entrepreneur de s’en sortir grandit. Que l’on (...) en savoir +

    16 avril 2015

  • Entreprises en création : l’avance remboursable

    L’avance remboursable est destinée à boucler le plan de financement d’une entreprise en création ou en reprise/transmission. Des aides portées par les Régions. Enjeux et contexte Les avances remboursables sont mises en place à l’échelle des Régions et des organismes consulaires. Leur objectif est de donner le coup de pouce nécessaire au développement du (...) en savoir +

    16 avril 2015

  • Le statut JEI : pour quelles entreprises ? Pour quels avantages ?

    Créé par la loi de finances pour 2004, le statut de jeune entreprise innovante (JEI) permet aux entreprises de moins de 8 ans de bénéficier d’allègements sociaux et fiscaux lors de leurs premières années d’exercice, mais surtout d’une exonération d’impôt sur les sociétés. Cependant, plusieurs critères sont à remplir, et un formulaire devra être examiné par (...) en savoir +

    16 avril 2015

  • Voici 5 bonnes raisons de réaliser un prévisionnel financier

    « Vous avez fait un prévisionnel ? » Combien d’entrepreneurs entendent fréquemment cette phrase lorsqu’ils sont à la recherche de financements et vont voir leur banquier pour obtenir un prêt ! Le prévisionnel financier lui permettra effectivement de déceler le potentiel de votre « killer app » et de justifier à sa hiérarchie, chiffres à l’appui, que vous (...) en savoir +

    16 avril 2015

  • E-commerçants : 5 points à ne pas oublier quand on lève des fonds

    Vous avez lancé ou vous allez lancer votre site internet ? Vous estimez avoir besoin d’investisseurs externes car votre banque refuse de vous accorder un prêt comme pour beaucoup de sites e-commerce ? Voici 5 points à garder en tête lorsque vous vous lancer dans un processus de levée de (...) en savoir +

    16 avril 2015

  • Faut-il forcément avoir l’idée du siècle pour créer son entreprise ?

    Comment passer de l’envie de créer son entreprise à l’idée pour se lancer ? L’alchimie des meilleurs projets n’est certes pas une science exacte. Mais mieux vaut procéder avec méthode. Quelle est mon offre ? Concerne-t-elle beaucoup de monde ? Est-ce facilement explicable ? Voilà des questions à se poser impérativement avant de tester ses réponses (...) en savoir +

    16 avril 2015

0 | 10 | 20 | 30

Le crowdfunding se démocratise en France

Le crowdfunding totalise un peu plus d’un million de contributeurs depuis 2008 dans l’Hexagone, d’après Financement Participatif France.

Le crowdfunding a décroché le million. Depuis 2008, date de ses débuts en France, ce nouveau moyen de financement - qui met en relation quasi-directe, via des plateformes Internet, des porteurs de projets en quête d’argent frais avec des particuliers désireux d’investir, de prêter ou de donner une partie de leurs économies - totalise un peu plus d’un million de contributeurs, selon le baromètre publié jeudi 24 juillet par l’association Financement Participatif France. Ces aficionados du "financement par la foule", qui sont-ils ? Les trois quarts d’entre eux sont âgés de moins de 50 ans. Logique, le crowdfunding, né aux Etats-Unis, s’étant développé grâce à Internet et aux réseaux sociaux.

Ceux qui donnent, sur des plateformes comme MyMajorCompany, offrent des oboles de 52 à 61 euros en moyenne ; ceux qui préfèrent investir, sur SmartAngels, par exemple, misent en moyenne 2.036 euros ; et les contributeurs optant pour le prêt, via des plateformes comme Prêt d’Union, consentent des crédits d’un montant moyen de 6.581 euros ou de... 88 euros, suivant que le prêt est rémunéré (entre 4,5% et 9%, en moyenne) ou non. "En franchissant le cap du million de contributeurs, la finance participative marque sa capacité à devenir une source de financement crédible et pérenne de l’économie française", estime Nicolas Lesur, président de Financement Participatif France.

Les fonds collectés grâce au crowdfunding ont doublé en un an

Certes, les fonds collectés via la quarantaine de plateformes de crowdfunding françaises ne pèsent encore que 66,4 millions d’euros, d’après le baromètre publié par Financement Participatif France, au titre du premier semestre. Mais ce montant représente un doublement par rapport aux six premiers mois de 2013. Un rythme "qui ne va pas s’arrêter", pronostique Nicolas Lesur. De fait, la réglementation du crowdfunding - dont les décrets d’application devraient être publiés d’ici à la fin juillet pour une entrée en vigueur le 1er octobre - a justement pour but de favoriser l’essor de cette nouvelle technique de financement, jusqu’alors soumise aux régulations bancaire et boursière classiques, particulièrement lourdes.

Pour mémoire, la réglementation du crowdfunding permettra notamment aux start-up de lever jusqu’à 1 million d’euros via les plateformes spécialisées dans l’investissement en capital, et ce sans avoir à publier l’imposant prospectus d’informations habituellement exigé par l’Autorité des marchés financiers pour tout appel public à l’épargne supérieur à 100.000 euros. Un million d’euros, c’est également la somme que les entreprises et les particuliers pourront emprunter par l’intermédiaire des plateformes axées sur le prêt.

Un secteur dominé par les plateformes de prêts

Ces dernières représentent l’essentiel du marché français du crowdfunding, avec 37,4 millions d’euros collectés au premier semestre. Au cours de cette même période, Prêt d’Union "a déjà octroyé un crédit à 4.150 Français", pour un montant total de 33 millions d’euros, afin de financer des travaux de rénovation de l’habitat ou encore l’achat d’une voiture, se félicite d’ailleurs le principal acteur du prêt entre particuliers en France, dans un communiqué publié le 24 juillet.

Et si les plateformes spécialisées dans l’investissement en capital arrivent bonnes dernières, avec 9,8 millions d’euros collectés au premier semestre, contre 19,2 millions pour les plateformes de dons, "près de 10 millions, c’est déjà une petite révolution pour le financement de l’amorçage des start-up, en France", estime cependant François Carbone, co-fondateur de la plateforme de "crowdequity" Anaxago. "En créant un cadre précis et sécurisé, la réglementation apportera de la crédibilité à notre métier. Nous devrions moins entendre la question "Ce que vous faites est-il bien légal ?"", sourit Stéphanie Savel, présidente de Wiseed, une autre plateforme « d’equitycrowdfunding. »

Christine Lejoux @ChLejoux
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/20140724trib000841466/le-crowdfunding-se-democratise-en-france.html

VOUS AVEZ DES PROJETS, RÉALISEZ-LES !

MON OBJECTIF : ÊTRE L’ALLIÉ DE VOTRE PERFORMANCE.

05 61 74 04 68

CONTACT@GODDARDCONSEIL.FR

DU LUNDI AU VENDREDI DE 09H00
À 12H00 ET DE 14H00 À 18H00

twitter

37 route de bessières
31240 l’union